ABOUT SYMANTEC

Press Release

LinkedIn Facebook Twitter RSS

Les entreprises ne parviennent pas à protéger informations personnelles en ligne

Une enquête réalisée auprès des internautes européens montre le mécontentement des consommateurs vis-à-vis de la façon dont les informations personnelles en ligne sont protégées

PARIS – le 5 mars 2008 – Les consommateurs européens ripostent face aux institutions, y compris les banques et sociétés de crédit, en affirmant que les mesures prises par rapport à la protection de leurs informations personnelles en ligne sont insuffisantes, selon une enquête YouGov publiée aujourd'hui par VeriSign, Inc. (NASDAQ : VRSN), premier fournisseur d’infrastructure Internet pour les réseaux mondiaux.

L’enquête paneuropéenne sur les attitudes des consommateurs en relation à la sécurité en ligne montre que les utilisateurs européens citent leur banque comme le site qu'ils visitent le plus souvent, suivie par des sites de vente en ligne. 80 % de Danois, 77 % de Suédois, 72 % de Français, 65 % de Britanniques et 57 % d'Allemands se connectent régulièrement à des sites de banque en ligne ou à d’autres sites Web où ils partagent leurs informations personnelles au moins une fois par semaine, si ce n'est pas plus souvent.

Lorsqu'on leur a demandé si les institutions telles que le gouvernement et les banques sont assez efficaces concernant la protection des informations personnelles d'un utilisateur en ligne, 57 % de la population britannique a répondu fermement que non. Presque la moitié des Allemands (44 %) a répondu de la même manière, suivis par les Suédois (31 %), les Français (27 %) et les Danois (20 %) qui affirment également que les mesures prises sont insuffisantes. 

Les internautes européens mettent 820 milliards de livres1 en danger en partageant des données personnelles sur des sites Web non sécurisés ou peu protégés, ce qui entraîne une vive inquiétude quant à la sécurité des données en ligne. Les chiffres ci-dessous indiquent le pourcentage de consommateurs, classés selon leur pays, inquiets au sujet du vol d’identité :

  • 78 % au Royaume-Uni
  • 79 % en Allemagne
  • 70 % en France
  • 41 % au Danemark
  • 55 % en Suède.

La recherche effectuée auprès des utilisateurs Web européens remet également en cause la responsabilité de la protection des informations personnelles des clients en ligne. L’enquête montre qu'au moins la moitié des participants de chaque pays pense que cette responsabilité revient aux organisations (banques, sociétés de crédit et sites Web) : Royaume-Uni (51 %), France (75 %), Suède (52 %), Allemagne (51 %) et Danemark (45 %).

Danilo Labovic, directeur de VeriSign SSL, a déclaré : « De plus en plus fréquemment, nous constatons des vols des informations personnelles des clients. L’étude indique que les internautes sont de plus en plus conscients des risques encourus lors de l'utilisation de leurs informations personnelles sur des sites susceptibles de ne pas être sécurisés. Les organisations elles-mêmes seront affectées car elles perdront un nombre croissant de clients sceptiques qui espèrent que leur sécurité en ligne sera prise en charge. »

On note également des progrès de la part de certaines entreprises et technologies en ligne : plus de 2 500 sites de vente en ligne ayant adopté les certificats SSL Extended Validation (EV, Validation Étendue) de VeriSign, avec lesquels la barre d'adresse devient verte, et donc bien visible, avec certains navigateurs Web à haute sécurité. Les consommateurs savent donc d’emblée, dans ce cas, que le site est sécurisé. La « barre verte » garantit aux utilisateurs que seuls le site de vente ou la banque concernés ont accès aux informations personnelles saisies, ce qui complique la tâche des cyber-criminels ayant recours à de faux sites pour s'approprier les informations personnelles des utilisateurs.

« La confiance est difficile à obtenir mais facile à perdre », a ajouté M. Labovic.  « C’est la raison pour laquelle des milliers de domaines sont maintenant protégés par les certificats VeriSign SSL EV. La barre d’adresse verte montre aux visiteurs des sites que les sociétés concernées, banques ou sites de vente en ligne, tiennent à leur offrir la meilleure protection possible. Elles préservent ainsi la relation de confiance qu’elles ont établie avec leurs clients.

Notes à l’éditeur 
¹ Ce chiffre a été obtenu en combinant le niveau moyen d’exposition des citoyens européens donné par YOUGOV avec le nombre d’adultes actuellement connectés à Internet dans chaque pays.

À propos de VeriSign   
VeriSign, Inc. (NASDAQ : VRSN), exploite des services d’infrastructure numérique qui permettent la réalisation de milliards d’interactions sécurisées chaque jour à travers les réseaux vocaux, vidéo et de transmission de données mondiaux. Pour plus d’actualités et d’informations sur la société VeriSign, rendez-vous à l’adresse www.VeriSign.fr.

Contacts 
VeriSign, région EMEA :  
Victoria Henry, +44 20 86 00 07 23, vhenry@VeriSign.com,  

Weber Shandwick France : 
Nicolas Badey, 01 47 59 35 78, nbadey@webershandwick.com 
Anouk Jacob, 01 47 59 35 75, ajacob@webershandwick.com  

Les déclarations issues de cette annonce, exception faite des données historiques et des informations, constituent des prévisions selon les dispositions de l’article 27A du Securities Act de 1933 et 21E du Securities Exchange Act de 1934. Ces déclarations incluent les risques et les incertitudes qui pourraient amener les résultats effectifs de VeriSign à différer sensiblement de ceux cités ou impliqués par les déclarations concernant les perspectives d’avenir. Les risques potentiels et les incertitudes comprennent, notamment, l'incertitude des recettes et de la rentabilité futures et des fluctuations potentielles des résultats opérationnels trimestriels en raison de facteurs tels que l'incapacité de VeriSign de développer et de commercialiser avec succès de nouveaux produits et services et l’acceptation par les clients des nouveaux produits ou services, y compris les certificats SSL Extended Validation (Validation étendue) et les solutions de VeriSign, la possibilité que les nouveaux services annoncés par VeriSign ne génèrent pas de nouveaux clients, bénéfices ou revenus, de même que l'accroissement de la concurrence et de la pression sur les prix. Des informations supplémentaires sur les facteurs pouvant influencer les résultats financiers et commerciaux de la société sont incluses dans les dossiers de VeriSign de Securities and Exchange Commission, y compris le rapport annuel sur formulaire 10-K pour l’exercice ayant pris fin le 31.12.06 et les rapports trimestriels sur formulaire 10-Q. VeriSign n’est soumis à aucune obligation quant à la mise à jour des déclarations concernant les perspectives d’avenir après la date de ce communiqué de presse.

© 2008 VeriSign France S.A. Tous droits réservés. VeriSign, le logo VeriSign, le cercle avec la coche et les autres marques commerciales, marques de services et logos sont des marques commerciales, déposées ou non, de VeriSign, Inc. et de ses filiales aux États-Unis et dans d’autres pays. Toutes les autres marques commerciales sont des marques de leurs propriétaires respectifs.

@Symantec