Raisons pour lesquelles le débit de données peut être plus lent que le maximum théorique lors d’une sauvegarde sur un support de bande

Close X

Le présent document est une traduction d'un document en anglais qui peut avoir été effectuée entièrement par traduction automatique. Des mises à jour ont pu avoir été apportées à la version originale en anglais après la réalisation de cette traduction, c'est pourquoi il est possible que ces mises à jour n'apparaissent pas dans le présent document. Symantec ne garantit ni l'exactitude, ni l'exhaustivité de la présente traduction. Pour obtenir des informations plus récentes, vous pouvez vous référer à la version anglaise d'origine de cet article de la base de données.

Article:TECH8326  |  Créé le: 2010-01-20  |  Mis à jour: 2010-12-13  |  URL de l'article http://www.symantec.com/docs/TECH8326
Type d'article
Technical Solution


Objet

Problem



Raisons pour lesquelles le débit de données peut être plus lent que le maximum théorique lors d’une sauvegarde sur un support de bande


Solution



Les performances de sauvegarde varient entre des systèmes semblables et sont directement liées à un ou plusieurs des facteurs de performance suivants :

a. Matériel
La vitesse du contrôleur de disque, les erreurs matérielles provoquées par le lecteur de disque, le lecteur de bande, le contrôleur de disque et le bus SCSI ou un câblage et une terminaison incorrects risquent de ralentir les performances.

Assurez-vous que le débit du contrôleur est adapté au matériel du lecteur de bande et que les paramètres du Bios SCSI sont définis correctement. Les derniers modèles de contrôleurs SCSI sont configurés pour communiquer par défaut avec les disques durs SCSI. La plupart des lecteurs de bande sont conçus pour gérer un débit de transfert synchrone maximum (vitesse de bus) compris entre 3 et 22 Mbits par seconde en cas d'utilisation de la compression matérielle. Une vitesse supérieure risquerait non seulement d'avoir une incidence sur l'écriture des données sur bande dans un flux continu, mais aussi d'endommager le matériel.

Dans la plupart des cas, les options Activer la déconnexion et Activer le mode de négociation synchrone devraient être définies sur No.

Le mode de négociation étendu (Wide Negotiation) est défini sur Yes lorsque le lecteur de bande est relié à un connecteur de câble SCSI Wide à 68 broches.

Un lecteur de bande ne devrait jamais être connecté à un contrôleur de domaine Raid SCSI.


b. Système
Fragmentation des disques/fichiers – La sauvegarde des disques fragmentés est un peu plus longue. Une fragmentation trop importante a non seulement un effet négatif sur le débit d'écriture des données sur bande, mais aussi sur les performances système générales. La sauvegarde des fichiers fragmentés est plus longue parce que chaque segment de données se trouve à un emplacement différent sur le disque ; ainsi, au lieu de lire séquentiellement les blocs de données, les têtes du disque doivent se déplacer en plusieurs endroits pour accéder aux données. Les performances peuvent habituellement être améliorées en effectuant une défragmentation régulière du disque.

L'activité du système pendant la sauvegarde ralentira également les performances de votre lecteur de bande.


c. Mémoire disponible
La quantité de mémoire disponible peut également nuire aux performances. Une mémoire insuffisante, des paramètres de fichier d'échange inappropriés et un espace libre insuffisant sur le disque dur risquent d'augmenter considérablement le nombre d'échanges et donc de diminuer les performances.


d. Types de fichier
Le taux de compression d'un fichier moyen est d'environ 2:1 en cas d'utilisation de la compression matérielle. Ce taux peut être inférieur ou supérieur en fonction du type des fichiers sauvegardés. Vous pouvez doubler la vitesse de sauvegarde en optant pour une compression moyenne. Si vous préférez effectuer la sauvegarde sans compression, la vitesse sera simplement équivalente à celle du débit du lecteur de bande.

Les images et les fichiers graphiques sont entièrement compressés sur les disques. Par conséquent, lors de la sauvegarde de ces types de fichiers, aucune compression matérielle n'a lieu, ce qui signifie que le lecteur de bande opère au débit natif (sans compression). La compression matérielle est réalisée par le lecteur de bande et non par le logiciel de sauvegarde.


e. Compression
Une compression réussie peut multiplier par deux le débit natif du lecteur de bande. Certains lecteurs de bande utilisent l'algorithme de compression Lempel Ziv (LZ1) en raison de sa plus grande polyvalence et de son efficacité. La vitesse de compression dépend de la nature des données. Les algorithmes de compression analysent les structures de données répétitives susceptibles d'être compactées.

Les fichiers d'images provenant d'un programme graphique tel que Microsoft Paint, peuvent atteindre un taux de compression de 4.5:1 ou plus, alors que le taux de compression des fichiers binaires est rarement supérieur à 1.5:1. Vous pouvez augmenter la compression des données déjà compactées ou des données aléatoires (comme les données cryptées ou les fichiers MPEG) d'environ 5 % si vous essayez de les compresser à nouveau. Cela peut réduire le débit du lecteur.


f. Taille et nombre de fichiers
Le nombre de fichiers sur un disque et la taille relative de chacun d’eux peut accélérer ou ralentir la sauvegarde. Les sauvegardes les plus rapides ont lieu quand le disque contient quelques fichiers de grande taille. Elles seront, en revanche, plus longues si le disque contient des milliers de petits fichiers. Il est plus rapide, en outre, de sauvegarder un grand nombre de fichiers lorsqu'ils figurent dans le même répertoire que de sauvegarder des fichiers à partir de multiples emplacements.


g. Taille de bloc
Plus les tailles de bloc sont élevées, meilleur est le taux de compression. Avec un taux de compression plus important, le lecteur peut non seulement augmenter son débit, mais aussi la capacité sur la bande. Assurez-vous que la taille des blocs et de la mémoire tampon est définie correctement. Les performances augmentent proportionnellement au taux de compression obtenu, dans la limite du débit maximal du lecteur. VERITAS déconseille d'augmenter la taille de bloc au-delà des paramètres par défaut.


h. Réseau

La vitesse de sauvegarde d'un disque distant est limitée par la vitesse de la connexion physique. Le débit auquel les disques durs d'un serveur distant peuvent être sauvegardés dépend de la marque ou du modèle des cartes réseau, de la configuration du mode/type de trame pour la carte, du matériel de connectivité (hub, commutateurs, routeurs et ainsi de suite) et des paramètres de Windows NT4 ou de Windows 2000. La sauvegarde des disques durs locaux du Serveur Backup Exec est souvent plus rapide que la sauvegarde de serveurs distants sur un réseau.

i. Paramètres réseau :

Il arrive souvent que la configuration réseau ralentisse les sauvegardes réseau.

Des fonctionnalités telles que le "bidirectionnel simultané" et la "détection automatique" ne sont pas forcément prises totalement en charge dans chaque environnement. Définissez manuellement la vitesse à 100 Mbits et le duplex à la moitié/au bidirectionnel simultané pour le côté serveur. Identifiez le port Ethernet auquel le serveur est connecté sur le commutateur et définissez le paramètre SWITCH PORT à 100 Mbits et le duplex à la moitié/au bidirectionnel simultané. Procédez ainsi pour le port du commutateur du serveur de sauvegarde et pour tous les ports du commutateur pour les ordinateurs à sauvegarder.

Remarque : Quand un hub est installé à la place d'un commutateur, le bidirectionnel simultané n’est pas forcément pris en charge. Reportez-vous à la documentation de l'Original Equipment Manufacturer (OEM) pour plus d’informations sur les fonctions du périphérique.

Remarque : Les paramètres du commutateur et de la carte réseau doivent correspondre ; par exemple, si le port du commutateur est défini à 100 demi, la carte d'interface réseau pour le serveur devrait également être définie à 100 demi.

Si une sauvegarde bidirectionnelle simultanée est plus lente que la sauvegarde bidirectionnelle à l’alternat, le bidirectionnel simultané n’est peut être pas pris en charge pour la combinaison carte d'interface réseau/pilote/commutateur. Contactez le fabricant de la carte d'interface réseau et du commutateur pour obtenir les pilotes mis à jour, les microprogrammes ou toute autre documentation de support.

Il arrive aussi souvent que le pilote de la carte d'interface réseau soit en cause. Le pilote de la carte d'interface réseau peut être facilement remplacé par un Service Pack du système d'exploitation. Si un Service Pack a été appliqué et si le pilote a été remplacé, réinstallez le pilote Original Equipment Manufacturer (OEM).

Quel est le débit optimal ?

La vitesse du processeur hôte, les performances de l'adaptateur de l'hôte, la configuration du bus, le logiciel de l'hôte, les caractéristiques et les performances du lecteur de disque sont à prendre en compte. Sur nombre de systèmes il est possible de se faire une idée du débit maximum possible en effectuant une copie vers un fichier vide à partir du disque, quel que soit le lecteur de bande. Quand ce débit est inférieur aux caractéristiques de débit annoncées, il faudra sans doute améliorer l’hôte avant que le lecteur ne puisse atteindre son taux de transfert maximal.

Pour tester les performances du système et des lecteurs réseau locaux, effectuez une sauvegarde de test adaptée à un débit de sauvegarde optimisé. Par exemple : une sauvegarde de quelques grands fichiers qui seront compressés à un taux de 2:1 au minimum sur un disque relativement peu fragmenté et sur lequel aucune autre activité n'est effectuée pendant la sauvegarde. Pour calculer le débit optimisé de compression de la sauvegarde, multipliez la vitesse native du lecteur de bande par 2 puis multipliez le résultat par 60 pour obtenir un débit d’1 Mbit/min (multipliez ensuite par 60 pour obtenir un débit d’1 Gbit/h).

Le calcul pour un lecteur de bande DLT 7000 s’effectue comme suit : 5 Mbits/s x 2 x 60 = 600 Mbits/min x 60 = 36 Gbits/h

Ce calcul représente un débit théorique maximum qui ne peut pas véritablement être atteint en raison des facteurs système normaux comme l'ouverture/la fermeture des fichiers, les autres activités simultanées, la lenteur du réseau, la sauvegarde de fichiers déjà compressés et les erreurs d'E/S ou de bande.


Comment améliorer les performances de sauvegarde sur bande :

1. Assurez-vous que votre lecteur de bande est correctement défini pour le système hôte. Il est courant qu'un hôte SCSI désactive le cache adaptatif sur le lecteur s'il ne parvient pas à identifier la chaîne d'identification de produit retournée par une commande d'interrogation. Ce cache active des fonctions comme la lecture en continu du lecteur pour optimiser les performances. Consultez le manuel de votre produit pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

2. Placez le lecteur de bande de façon indépendante sur un contrôleur non RAID

3. Assurez-vous que les paramètres sont corrects dans l’utilitaire de post-traitement du BIOS du contrôleur

4. Assurez-vous que le pilote/la mise à jour du BIOS nécessaires au contrôleur SCSI ont été appliqués

5. Assurez-vous que le câblage/la terminaison adéquats des périphériques sont utilisés

6. Mettez à jour le microprogramme sur le lecteur de bande vers la dernière version. Dans quelques rares cas, le microprogramme devra en fait être mis à jour vers une version inférieure pour améliorer les performances.

7. Vérifiez les paramètres Préférences de configuration pour le lecteur de bande et vérifiez qu'ils sont correctement définis

8. Vérifiez le lecteur de bande et les statistiques de support de bande pour voir si des erreurs se produisent quand les sauvegardes s'exécutent. S’il y a trop d’erreurs, les paramètres du BIOS du contrôleur SCSI, les pilotes de périphérique, la version du BIOS/du microprogramme ou le type de support de bande utilisés ne sont peut-être pas adaptés au périphérique de bande.

9. Exécutez les travaux d'effacement sur les bandes et remplacez le support de bande conformément aux recommandations du fabricant.

10. Vérifiez les journaux des événements de l'application et du système Windows NT ou Windows 2000 pour voir les avertissements/les erreurs. Les ID 7, 9, 11 et 15 dans le journal des événements du système indiquent habituellement qu'il y a un problème matériel.


References
Documents connexes :

 



    190828: Remote backups performed using agents (Agent for SQL, Agent for Exchange, Remote Agent, etc.) are unresponsive or extremely slow on particular machines.

http://support.veritas.com/docs/190828

 

http://support.veritas.com/docs/205122

http://support.veritas.com/docs/237444

http://support.veritas.com/docs/241858



    242438: Slower backup performance occurs as the Exchange 2000 database becomes fragmented.
    http://support.veritas.com/docs/242438


    242861: Differential Mode Delay occurring in multi-mode fibre may cause transmission problems in Storage Area Network environments, resulting in failed backups, timeouts, or very low throughput rates with the Backup Exec Shared Storage Option.
    http://support.veritas.com/docs/242861


    244621: The size (in bytes) of the mailbox backup in the job log is being reported double or more than the actual size of the Information Store.
    http://support.veritas.com/docs/244621

    244747: Definition of terms within the various tabs of the Drive Properties dialog box
    http://support.veritas.com/docs/244747


    246958: How to confirm that the data is being properly written to the tape media
    http://support.veritas.com/docs/246958


    246994: Slow backups may occur when the Intel Physical Addressing Extensions (PAE) specification is enabled on Windows 2000 Advanced server or Datacenter server.

http://support.veritas.com/docs/246994



    247847: Slow throughput is encountered when performing a restore operation to a Windows XP platform.
    http://support.veritas.com/docs/247847


    248089: A tape drive intermittently goes offline on the Backup Exec Devices tab, and "Event ID: 15. The device, \Device\SCSI\device_name is not ready for access yet" is recorded in the Event Viewer System log.

http://support.veritas.com/docs/248089



    190603: Storage device "DEVICE 0" reported an error on a request to read data from media.
    http://support.veritas.com/docs/190603


    248225: When VERITAS Backup Exec (tm) is installed on a Compaq server, I/O device errors show up in the Backup Exec log, but nothing is reported in the event viewer system log.
    http://support.veritas.com/docs/248225


    237047: How to resolve hardware communication/detection issues with Backup Exec
    http://support.veritas.com/docs/237047


    255501: How to troubleshoot issues with a Robotic Library or Tape Drive in Backup Exec for Windows Servers
    http://support.veritas.com/docs/255501


    259030: New tape drive configuration settings are available in Backup Exec 9.x and 10.x
    http://support.veritas.com/docs/259030


    258159: "A timeout occurred waiting for data from the agent during operation shutdown" or "The network connection to the Backup Exec Remote Agent has been lost. Check for network errors" (a00084f8 HEX or e00084f8 HEX) is reported during a backup operation.

http://support.veritas.com/docs/258159



    269712: Backup jobs hang in a running state and have to be canceled, and/or fail with "Final error: 0x456 - The media in the drive may have changed." or "Incorrect function" error.
    http://support.veritas.com/docs/269712


    271438: How hard disk compression can affect backup and restore jobs on a Windows NT File System Partition

http://support.veritas.com/docs/271438




    Remerciements
    Quantum et Adaptec


Legacy ID



20080702133815975


URL de l'article http://www.symantec.com/docs/TECH8326


Les conditions d'utilisation de cette information se trouvent dans Mentions légales