1. /
  2. Témoignages client/
  3. La réussite en détails
  • Ajouter

Renault F1 Team


Autres témoignages

Europe, Moyen-Orient, Afrique | Moyennes entreprises

Lors des cinq derniers grands prix de la saison F1 2008, aucune écurie n'a gagné plus de points qu'ING Renault F1 Team, et pour de bonnes raisons. La technologie est à la base du travail d'équipe et de l'innovation qui mènent l'écurie vers le succès. En standardisant son informatique avec une gamme complète de solutions Symantec de sécurité des données, de disponibilité et de gestion des systèmes, l'équipe assure la disponibilité et la sécurité des applications de conception, des données de test et de la télémétrie de course. Le choix de Symantec s'est également avéré une décision rentable. Une enquête indépendante sur l'infrastructure technologique de l'écurie a démontré que Symantec a aidé Renault F1 Team à réaliser des économies de 2,5 millions de dollars la première année.

La réussite en détails



Profil de l'entreprise

L'écurie Renault F1 Team a été créée en 2002 avec un seul but : gagner le championnat de Formule 1 de la FIA avec une voiture 100 % Renault. Fidèle à sa tradition d'innovation en compétition automobile qui remonte à la première course de Formule 1 disputée par Renault en 1977 et comprend un palmarès de six championnats du monde des constructeurs dans les années 90, quand Renault fournissait ses moteurs V10 aux meilleurs écuries de F1, l'équipe est chaque saison plus compétitive grâce à un savant mélange de performance, de fiabilité et de technologie renforcé par l'expertise en ingénierie du groupe Renault. L'écurie a atteint le summum de la performance pendant les saisons 2005 et 2006, en remportant les championnats pilote ET constructeur deux années de suite ! Avec un groupe de pilotes hors pair et un ensemble technique innovant, l'écurie aborde la nouvelle saison avec la ferme intention de concrétiser les promesses de l'année précédente de se battre dans le groupe de tête.

Plates-formes

  • Datacenter de pointe représentant un investissement de 3 millions de dollars
  • Serveurs : 6 UNIX, 80 Microsoft Windows
  • Systèmes d'exploitation : UNIX, Microsoft Windows, Red Hat Linux
  • Terminaux : Plus de 600 ordinateurs de bureau et ordinateurs portables
  • Stockage : NetApp