1. /
  2. Security Response/
  3. Glossaire/
  4. latency protection (protection du temps de réponse)
  • Ajouter

Glossaire

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Z | _1234567890

latency protection (protection du temps de réponse)

Pour les RLINK fonctionnant en mode asynchrone, qui peuvent prendre du retard, l'attribut de protection du temps de réponse (latencyprot) du RLINK est utilisé pour limiter le nombre maximal de requêtes d'écriture en attente. Le nombre maximal de requêtes d'écriture en attente ne peut pas dépasser la valeur définie dans latency_high_mark, et ne peut pas augmenter jusqu'à ce que le nombre de requêtes en attente atteigne latency_low_mark.

Pour les RLINK fonctionnant en mode asynchrone, qui peuvent prendre du retard, l'attribut de protection du temps de réponse (latencyprot) du RLINK est utilisé pour limiter le nombre maximal de requêtes d'écriture en attente. Le nombre maximal de requêtes d'écriture en attente ne peut pas dépasser la valeur définie dans latency_high_mark, et ne peut pas augmenter jusqu'à ce que le nombre de requêtes en attente atteigne latency_low_mark.

Cette méthode permet d'assurer que le nœud secondaire ne prenne pas de retard lors de la mise à jour des données à partir du nœud principal, lors de la réplication en mode asynchrone. Ceci est fait en définissant les deux valeurs limites : Latency_high_mark et Latency_low_mark.