1. /
  2. Confident Insights Newsletter/
  3. Stop aux sauvegardes multiples de données
  • Ajouter

Stop aux sauvegardes multiples de données

1 décembre 2009

Résumé

Bien que la déduplication des données existe depuis déjà un certain temps, nombreuses sont les entreprises qui ne bénéficient pas encore des avantages de cette technologie dans les domaines de l'efficacité opérationnelle et de l'optimisation du stockage.
Etes-vous submergé par les volumes croissants de données générés dans le cadre de l'activité de votre entreprise ? Vous n'êtes pas seul dans ce cas. Aussi bien IDC qu'Enterprise Strategy Group prévoient que la croissance du volume de données sera de l'ordre de 50 à 60 % au cours des prochaines années.
Mais il ne s'agit pas là du seul problème. Dans un contexte de croissance continue des entreprises via des opérations de fusion et d'acquisition, les données ne sont plus confinées dans un unique datacenter. Elles sont désormais réparties entre plusieurs datacenters ou bureaux distants, voire même stockées dans des environnements virtuels.
Dans ces circonstances, votre entreprise ne peut se permettre de sauvegarder et de stocker des informations inutiles et redondantes. Vous devez envisager d'adopter la déduplication.
Bien que la déduplication des données existe depuis plus de cinq ans, nombreuses sont les entreprises qui ne bénéficient pas encore des avantages de cette technologie dans les domaines de l'efficacité opérationnelle et de l'optimisation du stockage.
Cet article examine les solides avantages dont vous pouvez bénéficier si vous dédupliquez vos données au niveau des bureaux distants, des environnements virtuels et du datacenter.

Le défi de la prise en charge des bureaux distants

Les entreprises qui opèrent à partir de plusieurs bureaux locaux doivent nécessairement disposer d'une infrastructure informatique répartie entre ces divers sites distants. Principalement afin d'améliorer les performances du réseau et de permettre une restauration rapide en cas de perte de données, les présentations, documents ou messages électroniques locaux sont stockés sur des serveurs de fichiers locaux.
Toutefois, cette pratique soulève quelques questions importantes :
  • Les administrateurs peuvent-ils faire en sorte que les sauvegardes soient effectuées en toutes circonstances, et qu'elles le soient dans le respect des politiques de l'entreprise ?
  • Les sauvegardes sont-elles réussies ?
  • Des ressources qualifiées sont-elles disponibles pour dépanner les systèmes lorsque des erreurs se produisent ?
  • Les bandes sont-elles stockées dans un lieu sécurisé où elles ne pourront être ni endommagées ni perdues ?
Comme l'ont révélé de nombreux audits et études sur site, la sauvegarde de données au niveau d'un site distant est souvent effectuée par du personnel n'ayant pas de compétences informatiques particulières. Il arrive parfois qu'une mauvaise bande soit insérée et que, en l'absence de tout contrôle, cette erreur ne soit pas repérée à temps. Les choix faits à la suite d'erreurs affectant les systèmes sont souvent incorrects et ne sont pas signalés à une autorité informatique centrale. Pire encore, en cas d'échec du processus de chargement de la bande, aucune sauvegarde n'est exécutée. L'employé présent sur le site distant n'étant bien souvent pas qualifié pour vérifier si la sauvegarde a été réussie ou non, personne ne sait vraiment si les bandes contiennent les données qui devaient être sauvegardées.
Symantec NetBackup PureDisk aide à éliminer les problèmes liés à la bande passante et aux bandes en combinant la sauvegarde sur disque et la déduplication des données. PureDisk intervient à la source afin d'éliminer toute redondance des données avant leur transmission sur le réseau et leur entrée dans le datacenter. Grâce à sa technologie basée sur des signatures (appelée identification globale de fichier unique), NetBackup PureDisk peut distinguer les fichiers d'origine des copies redondantes dans toute l'entreprise. Des économies significatives en termes de capacité de stockage et de trafic réseau peuvent être réalisées lorsque les données redondantes ne sont ni transmises ni stockées.
Par exemple, avec les approches conventionnelles, la sauvegarde au niveau de trois bureaux distants d'un même fichier Word de 2 Mo sur trois serveurs de fichiers entraînerait l'utilisation d'une capacité de 6 Mo. Au contraire, NetBackup PureDisk ne stocke qu'une copie unique et n'a donc pas besoin de plus de 2 Mo de capacité de stockage, ce qui représente une économie de 66 %. Des résultats comparables sont obtenus en matière de débit : l'augmentation de la vitesse de sauvegarde est d'environ 66 % au niveau des trois sites distants.

Le défi de la prise en charge des environnements virtuels

Alors que de nombreuses entreprises du secteur de l'informatique ont bénéficié de la virtualisation, en particulier grâce à la simplification de l'administration des serveurs et à la réduction des coûts d'exploitation, elles ont également été confrontées à quelques nouveaux défis.
Par exemple, lorsque des serveurs sont exécutés dans un environnement virtuel, il est extrêmement facile de créer de nouvelles machines virtuelles. De fait, c'est tellement facile que vous pouvez être confronté à un risque de multiplication des machines virtuelles, entraînant une augmentation des coûts d'administration. Qui plus est, la croissance du nombre de machines virtuelles se traduit par l'utilisation de davantage d'espace de stockage. Et, si de nombreuses sauvegardes sont effectuées sur le serveur VMware, vous risquez de le surcharger dans la mesure où son taux d'utilisation est déjà élevé.
NetBackup accélère la sauvegarde et la restauration des informations stockées sur les machines virtuelles. La technologie de restauration granulaire de Symantec (en instance de brevet) permet à NetBackup d'exploiter l'image d'une sauvegarde en un seul passage de la totalité d'une machine virtuelle invitée afin de ne stocker qu'une seule fois les informations sauvegardées et d'autoriser l'utilisateur à choisir les éléments qu'il souhaite restaurer (la totalité de la machine virtuelle, certains fichiers des disques virtuels ou des fichiers et dossiers contenus dans les fichiers des disques virtuels).
Les problématiques liées aux environnements VMware en forte croissance peuvent même être solutionnées de manière encore plus satisfaisante par l'intégration de la technologie au sein du processus de sauvegarde qui effectue la déduplication des données. PureDisk protège les machines virtuelles en réduisant la taille des données sauvegardées à leur niveau. Un agent PureDisk peut également être placé dans une machine virtuelle donnée afin de réduire le volume des données à la source avant que celles-ci ne soient envoyées sur le réseau.

Le défi de la prise en charge des datacenters

Dans les datacenters, le principal défi auquel les administrateurs de sauvegarde sont confrontés est lié aux énormes quantités de données qui doivent être sauvegardées quotidiennement dans le cadre d'une fenêtre de sauvegarde dont la taille reste constante ou diminue sans cesse. En outre, les objectifs de délai de restauration et les accords de niveau de service étant de plus en plus ambitieux, la restauration des données doit être effectuée avec des périodes d'indisponibilité réduites au strict minimum.
Dans ces circonstances, il est peu probable que les sauvegardes sur bande constituent une solution adaptée aux besoins de la plupart des entreprises. C'est la raison pour laquelle diverses formes de sauvegarde sur disque sont testées dans les environnements informatiques d'une large majorité des entreprises.
Lorsque des datacenters utilisent NetBackup avec la déduplication de PureDisk, ils exploitent plus efficacement la capacité de leurs disques en éliminant les données redondantes et en autorisant la conservation sur disque d'un plus grand nombre de versions des données pour des périodes plus longues. Ces conditions sont essentielles pour le respect d'objectifs particulièrement stricts en matière de délais de restauration et de points de restauration.
Examinons de plus près les techniques qui permettent à la déduplication d'améliorer le processus de sauvegarde :
  • Premièrement, la déduplication réduit la consommation d'espace de stockage pour la sauvegarde et l'archivage des applications. Grâce à la technologie de déduplication de Symantec, la taille de l'espace de stockage requis peut être divisée par 10 ou même par une valeur plus importante. Certains de nos clients sont même en mesure de stocker 30 jours de données sur disque dans leur datacenter afin de disposer d'une solution de restauration rapide. Et ils ne sacrifient pas pour autant leurs objectifs en matière de rentabilité.
  • Deuxièmement, la déduplication contribue à faire baisser les coûts associés à la bande passante et à la réplication, afin de permettre la consolidation et la reprise après incident. La déduplication peut diviser le temps de sauvegarde par 10, et ainsi aider les administrateurs à surmonter le problème des fenêtres de sauvegarde. La déduplication est considérée comme la "sauvegarde incrémentielle de nouvelle génération". En effet, une fois la première sauvegarde complète effectuée, seules les modifications incrémentielles sont ensuite enregistrées. La déduplication peut aussi aider à réduire le trafic sur les réseaux LAN et WAN car elle n'envoie ces données modifiées qu'à des intervalles prédéfinis et planifiés.
  • Et troisièmement, en tant que technologie de sauvegarde sur disque, la déduplication aide les entreprises à moins dépendre des bandes, ce qui améliore la fiabilité des sauvegardes. Qui plus est, la réplication d'images de sauvegarde entre les principaux datacenters permet d'éliminer les coûts associés à l'expédition des bandes.

Conclusion

Croissance continue du volume de données. Réduction des temps de restauration. Budgets et effectifs des services informatiques stabilisés, voire en baisse. Quelle que soit la taille de votre structure, vous avez certainement remarqué que ces problèmes se situent désormais au premier rang des préoccupations de l'entreprise. Il n'est donc sans doute pas si surprenant que la déduplication des données soit devenue un sujet aussi important. En éliminant les données sauvegardées en double et en faisant considérablement baisser la consommation d'espace de stockage et de bande passante, la déduplication permet aux entreprises de prendre effectivement le contrôle de leurs données et de ne plus en subir la croissance rapide.
Pour en savoir plus sur les solutions de déduplication PureDisk de NetBackup, téléchargez ces e-séminaires*. Pour en savoir plus sur NetBackup et les machines virtuelles, téléchargez ces e-séminaires*.

*en anglais

Retour à la newsletter Symantec