Symantec France
Sites globaux
Produits et Services
Achats
Support
Partenaires/revendeurs
security response
Tlchargements
 propos de Symantec
Recherche
votre avis

 

© 1995-2008 Symantec Corporation.
Tous droits réservés.

Mentions Légales
Politique de Confidentialité


Solutions Grand Public

Les logiciels libres enfin prêts pour le grand public

Longtemps réservés aux pros de l'informatique, les logiciels libres se sont dotés d'interfaces conviviales, ont résolu les problèmes de compatibilité et fonctionnent désormais sous Windows. Autant de raisons pour tenter l'aventure.

Une suite bureautique presque identique à la fameuse suite de Microsoft, compatible avec d'autres logiciels, fonctionnant dans l'environnement Windows et gratuite : ce que beaucoup d'utilisateurs qualifieraient de "rêve" existe déjà sous le nom d'Open Office. Ce n'est qu'un des exemples réussis des logiciels libres qui sortent petit à petit de la bulle des "spécialistes" pour conquérir le grand public. Depuis quelques années, la communauté du libre a fait beaucoup de progrès pour rendre accessibles ses logiciels aux novices en informatique. Leur stabilité et leur compatibilité avec d'autres applications les rendent plus attractifs. Mode d'emploi.

1) Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?
Contrairement aux idées reçues, un logiciel libre n'est pas uniquement un logiciel gratuit. Si la gratuité est la caractéristique de beaucoup de logiciels libres, certains d'entre eux peuvent être payants. Inversement, tous les logiciels gratuits ne sont pas des logiciels Open Source. Le critère déterminant n'est pas donc son prix, mais le fait que son code source est ouvert, c'est-à-dire connu de tout le monde et modifiable. Chacun peut copier, installer, distribuer et modifier à sa guise un logiciel libre. Contrairement aux logiciels propriétaires, il n'y a pas de restriction de nombre de postes installés ou encore de domaine d'utilisation.

2) Pourquoi les choisir ?
Beaucoup d'utilisateurs les préfèrent pour faire des économies, mais pas seulement. Les pros de l'informatique les utilisent pour les modifier et créer d'autres logiciels ou fonctionnalités à partir du code source ouvert. Toujours grâce au code rendu public, les logiciels libres bénéficient d'une meilleure stabilité par rapport aux logiciels propriétaires. Des milliers d'utilisateurs examinent le code, participent à l'élimination des bugs et à l'amélioration du système.
Pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans la programmation, les logiciels libres présentent aussi l'avantage d'être plus sûrs, car moins de virus ciblent actuellement ces systèmes. Les utilisateurs peuvent aussi bénéficier des mises à jour gratuites, élaborées par la communauté de l'Open Source. Enfin, les logiciels libres reflètent une vision du monde basée plutôt sur le partage des savoirs que sur leur commercialisation. Leur utilisation devient alors comme un signe d'adhésion à cette philosophie.

3) Quelles sont les applications pour le grand public ?
Sans interface adaptée aux novices, fonctionnant essentiellement sous Linux et difficile à utiliser, les logiciels libres sont longtemps restés réservés aux professionnels de l'informatique. Les problèmes de compatibilité lors de l'échange des fichiers constituaient un autre obstacle à leur développement. Mais l'investissement de grands noms de l'informatique comme Sun ou IBM a permis leur décollage. Il existe aujourd'hui des logiciels libres qui fonctionnent sous Windows et avec une interface parfaitement adaptée aux néophytes. Les suites Star Office et Open Office.org constituent des exemples parfaits de ces applications. Basés sur la technologie XML, ces logiciels ne créent aucun problème de compatibilité lors de l'échange de fichiers avec un utilisateur des suites de Microsoft. Gratuit à son lancement, Star Office est désormais devenu payant, mais sa version gratuite Open Office.org continue à être adoptée par les écoles, administrations et particuliers dans le monde entier. Le logiciel Gimp pour le traitement de l'image, Mozilla pour la navigation sur Internet, Apache, PHP et MySQL pour le développement et l'hébergement des sites Web, e-mule pour le partage des fichiers, Blender pour la création 3D… Les exemples de logiciels libres testés et approuvés par le grand public sont multiples.

4) Sont-ils sûrs ?
Les logiciels libres sont aujourd’hui réputés plus sûrs que les systèmes basés sur l'environnement Windows pour deux raisons : à cause de leur code source ouvert (les bugs sont plus facilement détectés) et parce que moins de créateurs de virus n’attaquent les systèmes libres. Certains logiciels Open Source ont cependant connu dans le passé des vulnérabilités, notamment le serveur Apache. Ils ne sont donc pas totalement à l'abri des attaques. Il est ainsi conseillé d'installer les versions déjà testées par les utilisateurs, les nouvelles versions pouvant encore contenir des bugs.